un grain de sable dans l'océan un grain de sable dans l'océan
Ceci est un forum ou vous pouvez poster toutes vos créations dans l'intérêt de recevoir des critiques constructives quand à votre création, quelle soit musicale, littéraire ou graphique.
un grain de sable dans l'océan
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

[TFO : Livre 1] Chapitre 5

 
Répondre au sujet    un grain de sable dans l'océan Index du Forum -> Litterature -> Livres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nogusha
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2010
Messages: 122
Localisation: Savoie
rang: Novice
Points: 139
Points/messages: 1,14

MessagePosté le: Dim 28 Nov - 17:46 (2010)    Sujet du message: [TFO : Livre 1] Chapitre 5 Répondre en citant

Chapitre 5 : Eleniar et Handrew

Cela faisait bientôt une journée que j’avais quitté Stand’hor et son cercle de flammes, je m’étais, pour la nuit, et aussi pour cautériser mes blessures qui me lançaient, reposée dans une clairière à l’orée d’une forêt.
Au petit matin, je quittai la protection de la forêt pour retourner sur la route. Au bout d’une bonne heure, des Bandits me coupèrent la route.
« -Descend de cette charrette, déshabille toi, n’oppose aucune résistance et nous te laisserons en vie » me dit un grand lourdaud qui devait être leur chef. Visiblement, ils n’étaient pas indifférents à ma beauté, je décidai de les abattre promptement. En quelques minutes, les quatre bandits qui se dressaient devant moi furent réduit en un petit tas de cendres. Je repris ma route comme si de rien était.
Une heure après ce petit désagrément, j’eus un mauvais pressentiment. Je regarda derrière moi, un homme sur un cheval alezan me suivait, il allait bientôt arriver à ma hauteur lorsque je compris que quelque chose clochait. Je le regarda plus précisément et remarqua qu’une capuche lui cachait la moitié du visage. Les récents événements m’avaient appris à me méfier de ce genre de personnes.
Lorsqu’il fût à mon niveau, je ressentit une douleur au niveau de l’épaule, l’homme encapuchonné m’avait envoyé une lame dans l’épaule, je la retira, concentra mon pouvoir, il fût plus dur à atteindre j’ignorais pourquoi, j’entendis
« - Ne résiste pas, cette lame est en Acanite, un minerai qui annihile les capacités magiques !! »
Malgré tout, je réussis à créer une flamme, je visa son cheval et tira, il s’écrasa sur la chaussée.
L’homme esquiva la chute du cheval est sautant dans l’herbe, il se releva vivement
J’arrêta ma charrette, en descendit et lui fit face
« - Tu n’a aucune chance cotre moi jeune fille ! Je suis Eleniar et je vais venger mon confrère qui est tombé à Stand’hor ! Et même si je meurs, d’autres prendront ma place !! Vivian et Handrew sont en route, tu ne leur échapperas pas !
- Venez autant que vous voulez, Personne n’arrêteras Nogusha l’Ardente ! »
Sur ces mots, il passa à l’attaque, lança des petites dagues de jet, il ne fallait pas qu’elles me touchent, je fis une roulade sur le coté pour les esquiver, et contre-attaqua immédiatement en lui lançant des boules de feu, il les esquiva, me renvoya des dagues de jet, au moment ou elles rencontrèrent ma chair, la douleur fut insoutenable, je sentais mes forces qui me quittaient, ces dagues étaient empoisonnées !! je les retira et eut une idée, je lança les dagues dans deux directions différentes en prenant soin de les enflammer et dans le même temps, lança une boule de feu en direction d’Eleniar, il esquiva la boule de feu mais l’une des deux dagues s’enfonça profondément au niveau de son cœur, cautérisant les chair autour, il ne put l’enlever, il souffrit pendant quelques minutes puis tomba, mort. Je le laissa la et pris la fuite sans plus d’attention, je cautérisa mes plaies, en faisant bien à attention à faire chauffer mon sang pour éliminer le poison qui coulait dans mes veines. Cela suffirait.
Je repris mon chemin, laissant le cadavre d’Eleniar derrière moi.
______________________________________________

Mort, encore ce trouble dans mon esprit, Eleniar était mort, touché par une feinte pourtant évidente. J'avais rejoins Handrew à la clairière, et on s'était immédiatement lancé à la poursuite de Nogusha. Mais Eleniar l'avait trouvée avant nous, il aurait du nous attendre, il n'était pas à la hauteur.
On arrive enfin à l'endroit ou il s'est fait avoir, son corps est toujours la, gisant dans la poussière de la route, sa dague de jet planté dans sa poitrine. Il aurait du nous attendre.
Je lui referme les yeux et le dépose dans la bruyère qui borde la chaussée. Là je récupère sur lui ses dagues de jets, elles me seront surement plus utiles qu'à lui. Repose en paix frère. Sans plus de cérémonie, je remonte en selle. Je ne le connaissais pas plus que ca et on m'a appris à ne pas trop m'attacher aux autres.
- Handrew, elle n'est plus loin, je vais la prendre à revers pendant que tu la rattrapes par derrière. Ne t'approche pas trop, et attend mon signal avant de l'attaquer
- D’accord, bonne chance.
Sur ce, je fais un écart et part dans le bas coté pour m'enfoncer dans la forêt, elle est dense mais je ne baisse pas pour autant mon allure, en dirigeant bien ma monture je peux éviter un accident, et ce ne sont pas quelques éraflures qui vont m'arrêter. Je sens que Handrew commence à s'inquiéter, il n'a pas encore mon expérience. Je prends de l'avance sur lui. Quelques minutes plus tard j'entends sa voix qui résonne dans ma tète, terrifiée :
"Vivian, à l'aide !"
Que lui arrive-t-il, je me concentre alors sur sa vision en continuant d'avancer. Il s'est fait repérer par deux paladins. Ils arrivent vers lui en chevauchant à vive allure. L'un deux envoie un rayon lumineux sur sont cheval qui se retrouve gelé d'un bloc à son contact. Ils s’arrêtent alors qu'Handrew se jette à terre en enlevant sa lance de son harnais.
"Handrew, plus connu sous le nom d'Adrésil, vous êtes en état d'arrestation pour meurtres multiples, tentatives de meurtre et saccage, veuillez nous suivre sans résistance." L'abruti, il n'a pas su faire disparaitre sa trace et ils ont même retrouvé sa véritable identité. Il ne lui reste que deux choix, tuer, ou être tuer, mais il ne peut se permettre de se faire arrêter.
"Plutôt mourir que de vous suivre" dit-il en leur lançant une boule toxique. Un des paladins la gèle en vol alors que l'autre lui envoie un rayon orange en disant: "Ainsi soit-il". La dernière image que j'ai c'est celle de mon compagnon, se tordant de douleur et entouré de flammes.
Je ralentis ma monture et je retourne sur la route, si j'attaque Nogusha de front, j'ai peu de chance de la vaincre, il va falloir que je trouve autre chose. La partie risque de se jouer serrée.

____________________________________________

Quelque chose clochait, la routé était trop calme. Je ralentit l’allure de ma charrette, et aperçu une silhouette loin derrière, courant au galop. J’abandonna la carriole, détacha l’un des chevaux et parti me cacher dans les bois. Il me fallait savoir qui était cet inconnu et j’avais bien l’intention de mener cette mission à bien. Une petite heure passa, j’était caché dans les fourrés, un homme vêtu d’une longue cape noire s’arrêta, sa grande taille et sa stature le rendant d’autant plus imposant qu’il portait une armure d’écailles noir et une épée longue, de taille impressionnante à son côté.
« - Je ressens sa magie… je ressens la puissance du chaos, elle ne doit pas être loin »
Il regarda dans toute les direction. Ce type me faisait froid dans le dos je me cacha un peut plus dans les fourrés tout en ne perdant rien de ce qui suivit. Il regarda le charriot, puis arrêta de tourner son regard
« - Oh je comprend, la petite maline à décidé de larguer sa carriole quand elle à échappé au deux paladins responsables de l’exécution d’un des assassins que j’ai facilement exterminés… surement à t’elle dû continuer à cheval vers la capitale… Cette chasse se révèle plus amusante que je ne l’imaginais au final ! » à ces mots, il leva son épée, la tendit vers la carriole, celle-ci s’enflamma sur le champ.
Puis il repartit, au grand galop, sans plus de cérémonie. Je sorti des fourrés avec plusieurs questions en tête, qui sont ces paladins qui me traquent ? qui est cet homme ? et pourquoi tout le monde à l’air de s’intéresser à moi ?!
Je parti à travers la forêt en direction de la capitale, c’est la bas que j’aurais des réponses à toutes mes questions.
_________________


Meuporg étant le nom barbare qui désigne les jeux de rôles en ligne, auxquels on prends par avec d'autre compagnons virtuels xD


Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Nov - 17:46 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    un grain de sable dans l'océan Index du Forum -> Litterature -> Livres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme